C’est quoi ClubHouse ?

Clubhouse c’est le réseau social hyper sélectif qui intrigue depuis quelques mois. Lancé il y a un moins d’un an, cette application cherche à s’imposer comme le roi de l’audio numérique. Alors, comment fonctionne Clubhouse ? Le principe est plutôt simple : vous pouvez créer ou écouter des conversations dans des « salles » (« rooms », selon le langage de la plateforme) numériques, allant d’une grande conversation avec une personne célèbre à une conversation au sein d’un petit groupe sur n’importe quel sujet. Pas de messages, pas de photos, pas de vidéos, seulement de l’audio brut. En gros, l’appli fonctionne comme une conférence Ted ou des podcasts en direct, avec surtout la possibilité pour les auditeurs d’intervenir.

Vous avez compris le concept : parler. UNIQUEMENT parler, oui. Et écouter bien sûr. Ici, on ne peut pas écrire, pas poster de photos ou de vidéos. Juste discuter de manière éphémère sur des sujets précis. Un esprit Snapchat, quelque part. Tout le monde peut lancer sa propre salle de discussion et chaque room dispose d’un animateur qui régule les échanges et évite ainsi la cacophonie et les dérives.

Mais, Clubhouse n’est pas accessible aussi facilement, d’où sa réputation de réseau social « hyper sélectif ». En effet, l’accès n’est, pour l’instant, possible que par le parrainage d’un utilisateur déjà inscrit. Chaque nouvel utilisateur reçoit deux invitations à distribuer exclusivement à son entourage. Cela rappelle les temps immémoriaux où l’internaute lambda cherchait à obtenir une invitation à Gmail.

Un modèle qui a plutôt bien fonctionné… Une fois parmi les heureux élus : have fun, vous pouvez commencer à échanger, parler et écouter.

MIND BLOWING ! 

Désolé de l’anglicisme, mais c’est juste incroyable ! J’adoooooooore ! J’ai passé une grande partie de mes nuits sur clubhouse ces derniers temps. Pas vous ? L’appli est en train d’exploser en France et commence à trouver son public. Je suis complètement fan car il y a des clubs, des “rooms” et des personnes hyper intéressantes. J’ai pu écouter des personnalités comme le CTO de Facebook, des entrepreneurs espagnols, brésiliens et américains.

Quelques français aussi comme Oussama et il paraît que Jamel Debbouze traînait sur ClubHouse (info ou intox ?) ce week-end.

On trouve de tout sur ce nouveau réseau et c’est passionnant. Ce dimanche j’ai même eu le plaisir d’assister aux 2 interventions des fondateurs de Clubhouse Paul Davison et Rohan Seth. L’occasion d’en savoir plus sur les évolutions à venir et de mieux comprendre la culture Clubhouse dont le fameux : « people-centric » et le fait que les clubs d’entreprise soient interdits.

Alors, on parle de quoi sur ClubHouse ? 

Clairement, il s’agit principalement de rooms et de clubs autour de la tech ou l’Ă©cosystème de la tech. Mais ces derniers jours, la communautĂ© grossit et je vois de plus en plus de rooms sur des nouveaux sujets passionnants. Vous ĂŞtes un spĂ©cialiste de la foodtech, lancez-vous, ça intĂ©resse du monde !

En fait, les fondateurs ont pris LA fonctionnalité que l’on utilise le plus souvent sur WhatsApp ; les messages audios. C’est dans la tendance du “Voice commerce” : vous utilisez de plus en plus votre voix pour réaliser des actions du quotidien comme avec Google Home ou Echo ou Alexa. Ajoutez à cela le côté exclusif de ne pouvoir accéder à l’appli que sur invitation et vous avez la Hype du moment !

Une offre complémentaire aux Podcasts

Vous le savez, les Podcast sont le grand gagnant du confinement. Quelle marque, quel expert n’a pas lancĂ© en 2020 son Podcast ? Pour moi, ClubHouse n’est pas un concurrent aux Podcast. Les deux sont complĂ©mentaires. La force de Clubhouse est le cĂ´tĂ© Live et Ă©phĂ©mère. Combien de fois vous ĂŞtes-vous dit, j’écouterai ce Podcast plus tard ? L’avez-vous finalement Ă©coutĂ© ? Non. Avec Clubhouse il y a ce cĂ´tĂ© grisant de ne pas vouloir manquer une room. Le fameux FOMO (Fear Of Missing Out). Bref, un cĂ´tĂ© exclusif. Du coup, les experts partagent leur expĂ©rience et leur tips sans risque d’être “rĂ©exploitĂ©” par la suite.

Pourquoi j’adore ClubHouse ? 

  • Une seule room Ă  la fois donc plus focus
  • Pas de replay d’oĂą le fameux FOMO (Fear Of Missing Out)
  • On est dans l’instantanĂ©, comme sur Snap donc il faut profiter
  • “La crème de la crème”, c’est le dĂ©but donc il y a les technophiles, les avant-gardistes.
  • Un esprit Twitter des dĂ©buts rafraichissant
  • Audio !  On peut faire autre chose en mĂŞme temps.
  • Pas de pub… Pour le moment !

Conferences are dead, Welcome ClubHouse 

Comment peut-on en tirer profit ? Déjà en écoutant et en sélectionnant bien ses sujets.

Vous verrez, c’est addictif et passionnant. Avec la crise sanitaire, les déplacements sont limités, les conférences annulées. ClubHouse peut combler ce vide. Depuis chez soi vous pouvez assister en direct à des discussions d’experts mais aussi partager vos connaissances et votre expertise à des milliers de personnes sans débourser un centime !

Avec ClubHouse, fini les frais d’hôtel, de transport, de repas pour assister à une conférence. Proposez la conférence du futur : limitez les frais de déplacement de vos équipes, cessez d’investir dans des stands hors de prix ou dans des Roll-up éphémères !

Avec ClubHouse, c’est tellement plus simple de discuter avec des conférenciers et d’échanger sur des cas très concrets.

 Comment profiter de ClubHouse ?

  • Attendez qu’un membre vous invite (soyez patient car chaque membre dispose d’invitations limitĂ©es)
  • Retrouvez l’application uniquement sur iPhone (iOS)
  • CrĂ©ez votre profil en 1 minute
  • Suivez des rooms
  • Suivez des personnes et c’est partiiii ! Enjoy and Share

“ClubHouse is all about the people” et nous avons tous hâte de savoir quand la bromance de Elon Musk et Kanye West…Attention, comme tous les Rooms, l’audience est limitĂ©e Ă  5.000 personnes. Donc restez attentifs !

On s’y retrouve ?

Je suis sur ClubHouse (@greggstyle) le matin entre 7 am et 9 am CET time !

Au plaisir d’Ă©changer et bonne semaine Ă  tous.

Cet article est le témoignage de Grégory Hanffou, Founder de Gonnected et heureux utilisateur de ClubHouse.